Défi du mois : 0 sucre

Le sucre : Une drogue présente partout

Le sucre est présent absolument partout, qu’on le voit ou non. Il y a deux raisons principales à cela, que je vous présente tout de suite.

 

Le goût

Considéré comme un aliment de base pour la majorité des français, le sucre est vu comme un aliment de 1ère nécessité non remplaçable. En effet, qui imagine aujourd’hui sa vie sans sucre ?

Aliment de riches fut un temps, il pullule maintenant absolument partout : du fast-food à la gastronomie, en passant par bon nombre de boissons, on ne peut plus l’éviter sans effort.

Car cet ingrédient, associé au plaisir, au goût et à l’énergie, est vu comme un élément positif dans la vie de tous les jours. Il est dit comme étant bon pour :

  • Le moral, donc on se rabat dessus lors d’une contrariété de la vie quotidienne.
  • La forme, alors on le trouve dans les céréales et le chocolat en poudre lors du petit-déjeuner.
  • La santé.  Ainsi, la majorité des français n’envisage pas un repas équilibré sans une part de dessert à la fin !

L’addiction

Plus addictif que la cocaïne

Tout à fait, nous parlons toujours du sucre ! Suite à une expérience menée sur des rats, il est apparu que ceux sans addiction et ceux accros à la cocaïne sont devenus accros au sucre, en délaissant la cocaïne pour les concernés. Mais à part ça… vous ne vous croyez toujours pas dépendants ?

« Dépendants », vraiment ?

Le diagnostic de la dépendance (ou addiction) repose sur 11 critères fixés par des instances internationales de santé mentale :

  • Besoin impérieux et irrépressible de consommer la substance
  • Perte de contrôle sur la quantité
  • Beaucoup de temps consacré à la recherche de la substance
  • Augmentation de la tolérance au produit addictif
  • Présence d’un syndrome de sevrage lors d’un arrêt brutal de la consommation
  • Incapacité de remplir des obligations importantes
  • Usage même lorsqu’il y a un risque physique
  • Problèmes personnels ou sociaux
  • Désir ou effort persistant pour diminuer les doses
  • Activités réduites au profit de la consommation
  • Poursuite de la consommation malgré des dégâts physiques ou psychologiques

Et l’addiction débute lorsqu’on remplit au moins 2 des critères. Elle a différents niveaux :

  • 2 ou 3 critères : addiction faible
  • 4 ou 5 critères : addiction modérée
  • 6 critères ou plus : addiction forte

A une époque, je remplissais au moins 4 critères… Et vous ? Combien en remplissez-vous ?

 

Les effets du sucre sur notre santé

Les bienfaits

Le sucre est indispensable pour notre santé. En effet, il est la principale source d’énergie dans notre alimentation, et nous permet d’être et de rester en forme. Cependant, nous n’avons pas besoin de n’importe quel sucre, et pas nécessairement en grande quantité.

sucre simple et complexe

Pour simplifier, nous pouvons découper le sucre et deux grandes catégories. Les sucres lents sont ceux ayant un index glycémique bas, tandis que les sucres rapides on un index glycémique élevé. Les sucres lents sont le constituant principal des féculents. Leur digestion prend du temps, et leur apport d’énergie se fait sur une longue durée. A contrario, les sucres rapides, constituants le sucre de table, les bonbons ou encore le miel, sont directement absorbables par l’organisme, et font monter d’un coup le taux de sucre dans le sang. De façon générale, nous n’avons besoin de sucres rapides que lors d’une situation exceptionnelle telle qu’une hypoglycémie.

Les méfaits

Les méfaits du sucre sur la santé

Quels sucres ?

Exit les sucres raffinés

Pour commencer, je dis adieu au poison nommé sucre raffiné.

En effet, lors du processus de raffinage, le sucre va perdre des nutriments essentiels à l’organisme. Ensuite, des protéines, des sels minéraux et des enzymes vont être détruites. Durant tout le processus, on va en plus ajouter plusieurs éléments chimiques, notamment pour le blanchir. Tant et si bien qu’à la fin, le sucre est dépourvu de toute sa valeur nutritive. Il ne lui reste plus que son goût sucré, et de nombreux risques sur la santé.

Mon régime pour le mois

J’ai décidé de conserver :

  • Fruit entier
  • Fruit séché
  • Amande, noisette, …
  • Le chocolat noir la première semaine (Pâques oblige…)

J’arrête :

  • Jus de fruits
  • Produits transformés : Plat tout prêt, bouillon-cube, sauce tout prête
  • Viennoiserie et pâtisserie

Je vais également m’intéresser à l’index glycémique des différents aliments que je consomme, pour affiner ma liste.

Organiser mon mois

Car tout ça nécessite une certaine organisation ! Donc ce mois-ci, je vais devoir : Cuisiner, Regarder les étiquettes les (rares) fois où je vais au supermarché, Toujours prévoir mes repas à l’avance, Remplacer les desserts et les petits-déjeuners. Et on ne dirait pas, mais ça en fait du boulot !

 

Et vous ? Seriez-vous prêt.e à arrêter le sucre ? Vous en sentiriez-vous capable ?

A bientôt mes pousses !

 

Sources de l’article : Top Santé, Sucre-info, Santé et vitalité, Le sucre.

Si vous ne me connaissez pas encore, je me présente !

2 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 2
    Justine

    Effectivement, je remplie 3 ou 4 critères… J’essaie au maximum de mieux en consommer, j’ai arrêté aussi les sucres raffinés et je me force, quand j’ai envie d’une gourmandise, à manger des fruits secs par exemple, que je n’aimais pas avant mais que j’ai redécouvert il y a peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.